Ecgos

by The8thStep

/
  • Immediate download of 14-track album in the high-quality format of your choice (MP3, FLAC, and more). Paying supporters also get unlimited mobile access using the free Bandcamp listening app.

     name your price

     

1.
2.
04:15
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
04:54
11.
12.
13.
14.

about

This album was made by happy people.

credits

released 24 June 2011

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

The8thStep Brussel, Belgium

Born in New Zealand (2005), The8thstep, Alias for Belgian composer/songwriter/producer (Derenne Stélian) started with purely electronic ambitions and evolved with the love of classical orchestrations related to technological capabilities and bastardized by years of abusive musical introspection. ... more

contact / help

Contact The8thStep

Download help

Track Name: 02 - Satyr
Haa, huu. (repetitively).
Track Name: 12 - Aureus es't acedia Ft Brigitte
Aureus est acedia

Chant:

Quelle plus belle horreur
Qu'un émoi,
Qui déchire mille torpeurs
Et les fois,
Et soi,

Le vrai chagrin,
Rend sévère, rend (c)ses vers,
Tant mieux qu'un rien,
Désespère,
Des "èspères" rances.

Le seul malheur,
C'est l'ennui,
La quête du bonheur,
Vous détruit, vous réduit, vous séduit,
Abrutit...

Quand au fond quelle différence,
Le bonheur c'est l'ennui, plus l'errance.

Et s'enfuit sème désespérances,
Qui s'y fie aime jouvence,
L'ennui réminiscence,
L'ennui fausse délivrance,
L'ennui décrépit, asservit, interdit,
Abrutit...

Le bonheur est vulgaire,
C'est menteur, éphémère,
C'est trompeur, c'est une guerre,
C'est liqueur, c'est éther.

La beauté c'est l'envie,
La tristesse un éclat,
Fermenté sirop de vie,
D'une ivresse sans galetas.

Quand tristesse mène raison,
Apparaissent lumineuses,
Des idées à foison,
Des passions même haineuses.

Les misères efficaces,
Lorsque bien tolérées,
Vous balaye toutes les traces
D'élans de médiocrité

-
La beauté c'est l'horreur,
Le bonheur c'est envié,
Et l'envié fait erreur,
D'avoir peur d'être élevé.
A des rangs qu'il dépasse,
Sont éparses et déranges,
Quand étranges sont les passes,
Tel des farces qui l'étranglent.
-

La grandeur c'est pleurer,
Malmener et souffrir,
Détester, délester,
Mépriser et en rire.
Et en pire, c'est l'amour,
Tel la femme qui savoure,
L'assaillant de sa tour,
En sa chute pour atours.

-
La beauté c'est l'honneur,
D'être auteur méprisé,
Mépriser c'est l'erreur,
D'avoir peur d'être enlevé.
A des rangs qui dépassent,
Et s'effacent sous l'étrange,
Quand étranges sont les traces,
Dans les crasses qui s'engrangent.
-

La beauté est tristesse,
Qui dans l'art se dépense,
Éphémère délicatesse,
Dont nulle vie n'se dispense.